Rejoignez l’aventure entrepreneuriale et solidaire de la Ressourcerie des Biscottes !

Vous avez le goût du défi, l’envie d’apporter votre contribution à une aventure humaine à forte valeur ajoutée sociale et environnementale ? C’est le moment de postuler ! La Ressourcerie des Biscottes ouvre 3 postes à recrutement (hors parcours d’insertion) :

– À bientôt de vous rencontrer !

PS : Recruter nécessite des talents particuliers, c’est pourquoi nous avons choisi depuis plusieurs années de nous faire aider par la SCOP RPE pour l’analyse et la présélection des candidatures. Les liens et références d’offres pour candidater se trouvent sur la page spécifique à chaque offre. Pour en savoir plus sur le processus de recrutement, vous pouvez jeter un coup d’oeil ici. En résumé : entretiens semaine 33 ou 34 • Prise de poste début septembre 2020.

Toi qui aime le troc ou le réemploi … qui es-tu ?

À quelques jours de la première ouverture du magasin de la Ressourcerie, il nous tarde de faire votre connaissance ! Une étude de l’ADEME publiée au début de l’année fait le point sur les rapports qu’entretiennent les Français avec les pratiques collaboratives en matière de consommation. On y trouve quelques éléments de « portrait robot » des futurs clients de notre magasin. Alors, vrai ou faux ?

Vous avez dit « consommation collaborative » ?

D’après l’ADEME, la consommation collaborative est définie comme « une pratique qui augmente l’usage d’un bien ou d’un service, par le partage, l’échange, le troc, la vente ou la location de celui-ci, avec et entre particuliers. » En clair, il s’agit notamment de donner une seconde vie … voire une troisième, quatrième vie aux objets. Et c’est exactement ce que la Ressourcerie des Biscottes souhaite réaliser à travers la mise en place de ses activités de collecte / valorisation / vente en vue du réemploi.

ademe-pratiques-collaboratives-08.02.13 - copie

Profil type du consommateur qui cherche à faire perdurer les objets…

D’après les résultats de l’étude ADEME/IPSOS, 11% des Français âgés de 15 à 75 ans pratiquent l’échange ou le troc. Ce sont des consommateurs de nouveautés ET d’occasions : ils sont initiés aux nouveaux modes d’achat et d’usage (louer, acheter, vendre à d’autres particuliers, AMAP, achats groupés), ce qui ne les empêche pas d’être aussi à l’affût des nouveautés (demande de renseignements, discussion avec les pairs sur les nouveaux produits, etc.). Ce sont aussi des chercheurs de bons plans : ils s’informent, comparent les prix, fréquentent les vide-greniers. Ils ont du plaisir à chiner et aiment trouver des bonnes affaires. L’étude ajoute que les consommateurs collaboratifs sont aussi des prescripteurs : ils aiment partager leurs bons plans autour d’eux, sur les réseaux sociaux, etc.

Les motivations qui mènent vers ce type de consommation

Parfois, on fait de belles trouvailles !
Quelques exemples d’objets collectés

La motivation principale ? Faire durer les objets. Pas étonnant quand on sait que les 2/3 des objets collectés par la Ressourcerie trouvent une nouvelle vie à travers le magasin solidaire. Vient ensuite l’envie de toucher à tout, de tester, d’expérimenter. En troisième position, le souhait de trouver la bonne affaire : parce qu’effectivement, acheter à la Ressourcerie, c’est avoir l’assurance de faire des économies ! Et en quatrième motivation l’ADEME cite l’envie de faire des rencontres.

Et ça, ça tombe bien. Vivement le 7 septembre qu’on puisse enfin vous rencontrer … Est-ce que l’étude de l’ADEME/IPSOS dit vrai ? Partagez-nous ce qui vous motive à consommer de manière collaborative dans les commentaires et … À bientôt de faire votre connaissance en vrai !

> Pour en savoir plus : lien vers l’étude ADEME / IPSOS 02/2013 (PDF • 122 pages).