📣 L’appel aux dons financiers pour sauver des emplois à la Ressourcerie est lancé

En temps normal, l’association vit pour une bonne part de dons d’objets qui sont déposés à la Ressourcerie des Biscottes ou collectés par ses équipes de salariés en parcours d’insertion. Mais pour la première fois depuis huit ans, la Ressourcerie doit lancer un appel aux dons financiers.

L’enjeu : reconstituer les fonds propres et la trésorerie, de manière à conserver l’ensemble des 66 emplois, dont 52 sont dédiés à des personnes en parcours d’insertion par l’activité économique.

Le défi : 150 000 €

Comment : pour en savoir plus, cliquez sur le lien > https://www.okpal.com/ressourcerie-des-biscottes/#/

L’appel à l’aide du directeur de la Ressourcerie des Biscottes (13/11/2020)

La Ressourcerie à l’arrêt, les emplois sont fragilisés …

Le premier confinement a mis la Ressourcerie à l’arrêt. Au mois de mai, nous avons repris notre activité, optimistes ! Avec le retour des clients, le chiffre d’affaire est aussi remonté petit à petit, jusqu’à être équivalent en octobre à celui de l’année précédente à la même période.

Depuis le 30 octobre et le deuxième confinement, nous avons à nouveau été contraint de fermer la boutique. Au 30 novembre nous évaluons à 220 000 euros le total de pertes de chiffre d’affaires que le chantier d’insertion aura subit, asséchant complètement sa trésorerie. 

Nous pourrions recourir à un emprunt mais ce serait reporter le problème, nous avons besoin d’aide pour reconstituer des fonds propres et démarrer sereinement l’année 2021. 

Une collecte de dons, pour reconstituer les fonds propres de l’association

Notre objectif ? 300 k€, soit l’équivalent de 2 mois de fonctionnement.

Comment ? 150 k€ dans une collecte de dons auprès des particuliers et entreprises + 150 k€ de soutien des collectivités et de l’Etat (Région Pays de la Loire, Département de Maine-et-Loire, Agglomération Angevine, ADEME, …) 

Combien puis-je donner ? Chacun selon sa mesure … nous savons que les petits ruisseaux font les grandes rivières ! A titre d’exemple : 

  • 20 € = une heure de travail rémunéré pour une personne en parcours d’insertion
  • 50 € = cela permet de financer les EPI (Equipements de Protection Individuelle) d’une personne en parcours d’insertion nouvellement embauchée
  • 100 € = l’équivalent d’une journée complète de formation pour une personne en parcours d’insertion
  • 1 950 € = l’intégralité du parcours de formation qualifiante d’une personne en parcours d’insertion

À propos des reçus fiscaux : Les dons « anonymes » sont possibles, mais ne permettent pas l’édition de reçu fiscal. Si vous souhaitez ne pas afficher votre identité sur la page de la campagne de don, mais que vous avez besoin du reçu fiscal, choisissez une contribution « privée ». Les reçus seront édités en janvier de l’année qui suit la date du don.   

Pour en savoir plus sur la Ressourcerie des Biscottes

Visitez notre site internet ou rendez-vous sur notre page Facebook ! 

Tout savoir sur la Ressourcerie des Biscottes en 3 minutes (2018)

Retrouvez l’appel au don sur : https://www.okpal.com/ressourcerie-des-biscottes/#/

La FAQ de l’appel au don 

Nous réunirons ici les réponses à toutes les questions que vous vous posez, avec simplicité et en toute transparence. Vous avez une question à nous partager ? N’hésitez pas à nous contacter par mail à contact@ressourceriedesbiscottes.fr pour que nous puissions apporter les compléments nécessaires !

Pourquoi ne pas avoir eu recours au PGE (prêt garanti par l’Etat) ?

Le PGE fait effectivement partie des outils qu’il sera peut-être nécessaire d’activer, mais ce n’est pas la première option. Pourquoi ? Tout simplement parce qu’il s’agit d’un emprunt, qu’il nous faudra rembourser. Et compte tenu du modèle économique de la Ressourcerie des Biscottes, et même sans présager du pire (de nouveaux confinements en 2021 ?), nous savons qu’il sera difficile de rembourser un emprunt sans créer une forte pression sur les équilibres économiques de l’outil de production. 

L’autre raison, c’est que nous endetter maintenant, ce serait brider la capacité de financement dont la Ressourcerie des Biscottes pourrait avoir besoin pour faire face à des besoins d’investissements. 

Cet appel au don vise à recréer des fonds propres, après qu’ils aient été asséchés par les pertes de cette année « covid-19 ». Cela permettra à l’association de repartir sur une base financière solide.

Vous bénéficiez du dispositif de chômage partiel / d’activité partielle, pourquoi cela ne résout pas le problème de la Ressourcerie des Biscottes ?

Le dispositif de chômage partiel fonctionne en 2 temps (source) : Le salarié reçoit de son employeur une indemnité d’activité partielle, en lieu et place de son salaire. Puis l’entreprise bénéficie d’une allocation versée par l’État correspondant au montant de l’indemnité d’activité partielle du salarié. Dit autrement, l’entreprise avance pour le compte de l’Etat une indemnité qui bénéficie directement à l’employé. Cette indemnité ne finance par les frais de fonctionnement, loyers, investissements, etc. qui sont incompressibles. 

Un mois de fonctionnement, c’est 145 k€ de dépenses, dont 65% de rémunérations et cotisations. Lors de la mise en place d’un mois complet de chômage partiel, il reste donc 51 k€ de charges que rien ne finance, puisque le magasin est fermé (pas d’autofinancement) et que les subventions liés aux parcours d’insertion ne sont plus versées (elles sont directement liée aux heures de travail réalisées).

Je voudrai faire un don, mais est-ce que cela peut attendre le début d’année 2021 ? 

Oui, tout à fait. Il est possible de faire un don avant ou après le 31/12/2021. 

L’édition du reçu fiscal sera réalisée en janvier 2021 pour les dons fait avant fin décembre 2020, et sera à joindre à votre déclaration de revenus 2020. 

Pour les dons réalisés début 2021, l’édition du reçu fiscal sera réalisée à partir de juin 2021, et sera à joindre à votre déclaration de revenus 2021.

Je ne souhaite ou ne peux pas utiliser le paiement par CB. Quels sont les autre moyens pour faire un don ?

Il est possible de nous envoyer directement votre don 
* par chèque, à l’adresse suivante : Ressourcerie des Biscottes • 19 avenue du Moulin Marcille • Site des Biscottes • 49130 Les Ponts-de-Cé (le reçu fiscal sera adressé à l’adresse du chèque, sans avis contraire)
* par virement sur le compte de la Ressourcerie des Biscottes, IBAN : FR76 1027 8394 3000 0215 1030 120 / BIC : CMCIFR2A (pour obtenir un reçu fiscal, merci de nous adresser un mail à contact@ressourceriedesbiscottes.fr afin de nous préciser vos nom et adresse. Pensez à nous rappeler la date et le montant de votre don !)

Retrouvez l’appel au don sur : https://www.okpal.com/ressourcerie-des-biscottes/#/

La mission sociale de la Ressourcerie

Le chômage de longue durée : une injustice à réparer

Les membres de la Ressourcerie des Biscottes sont convaincus que le chômage, et tout particulièrement le chômage de longue durée, est une grave injustice et une source de dégradation individuelle et collective du tissu social. Et pour faire face à cette injustice, le constat est sans appel : notre territoire a un besoin urgent de créer de l’emploi. Urgent et… fondamental : le préambule de notre Constitution ne stipule-t-il pas que toute personne qui en a l’âge et les moyens a “le devoir de travailler et le droit d’obtenir un emploi” (article 5) ?

A l’heure où le chômage de longue durée et le sous-emploi chronique, en Anjou comme partout en France, nourrissent souffrances morales et matérielles pour trop de personnes, toutes les bonnes volontés sont donc nécessaires. Et aucune idée, aussi farfelue soit-elle, ne doit être déconsidérée. Même celle qui consiste à trier des tonnes de déchets à la main. Ou à collecter du vieux mobilier professionnel usagé pour le reconditionner.

L’activité principale de la Ressourcerie des Biscottes, celle qui consiste à collecter les encombrants des particuliers pour les valoriser et les vendre aux particuliers, a permis depuis son lancement la création nette de 40 emplois, dont 33 dédiés à des personnes bénéficiant d’un accompagnement spécifique dans le cadre d’un chantier d’insertion pour les aider à retrouver un emploi ou une formation. La Ressourcerie est aujourd’hui reconnue localement pour son activité de collecte et de valorisation des objets ménagers : son magasin solidaire reçoit entre 1 800 et 2 000 visites par semaine, et a permis de donner une seconde vie à plus de 60% des 507 tonnes d’objets collectés en 2016. Forte de ce succès, la Ressourcerie des Biscottes continue de travailler à la création d’emploi en développant de nouveaux métiers centrés sur l’économie circulaire et les éco-activités.

La réinsertion sociale change des vies

« Donne un poisson à un homme, tu le nourris pour un jour, apprends-lui à pêcher, il se nourrira pour toute la vie. »

La mission qui consiste à aider les personnes à réintégrer le marché du travail est au cœur des activités de la Ressourcerie des Biscottes. Donne un poisson à un homme, tu le nourris pour un jour, apprends-lui à pêcher, il se nourrira pour toute la vie. Ce proverbe chinois est le quotidien de l’équipe de la Ressourcerie, qui nous incite à agir en amont des difficultés d’insertion et à offrir aux personnes défavorisées les outils pour développer leurs capacités et pour accéder à l’autonomie par l’intégration en emploi.

Les parcours d’insertion : une porte d’entrée vers le marché de l’emploi

La Ressourcerie des Biscottes est membre du groupement d’associations angevines Entreprendre pour la Solidarité, dont la vocation est d’agir en faveur des personnes fragiles en Anjou. Sensible aux questions d’injustice sociale et au défi permanent que constitue le marché du travail pour un demandeur d’emploi, elle développe un modèle d’accompagnement socio-professionnel innovant. Ce programme d’accompagnement et de formation en emploi change véritablement la vie de 30 à 40 personnes chaque année. Il contribue à rehausser leur confiance, leur estime de soi et leur autonomie.

Les parcours d’insertion offrent des formations théoriques alliées à des expériences de terrain concrètes, dans les métiers de la vente (hôte-hôtesse de caisse, conseiller-ère vendeur-se), de la réparation (menuiserie, petit mécanique, cycles), de la manutention (cariste d’entrepôt, magasinier-ère) et de la messagerie (chauffeur-euse / livreur-euse sur véhicule utilitaire léger). Le participant est celui qui bénéficie du parcours d’insertion. Tout au long de sa formation, il est encadré et accompagné par une accompagnatrice socioprofessionnel et une équipe d’encadrement technique, pédagogique et social. L’accompagnatrice veille au bon cheminement du participant vers ses objectifs et l’aide à s’outiller pour son retour sur le marché du travail. L’équipe d’encadrement, quant à elle, lui donne la formation, lui transmet son expertise, l’encourage et valorise chaque jour ses compétences acquises. Le participant se voit offrir un environnement qui le prépare au marché de l’emploi de manière significative, ainsi qu’un milieu propice à son apprentissage et à son développement personnel.